COMMUNIQUE DE PRESSE DE LA FSU 31 La mixité sociale, c’est maintenant qu’il faut la faire

dimanche 18 décembre 2016
par  fsu31
popularité : 48%

La mixité sociale, c’est maintenant qu’il faut la faire !

Le Conseil Départemental de la Haute-Garonne, comme une vingtaine d’autres en France, s’est engagé dans une démarche visant à renforcer la mixité sociale dans les collèges. L’expérimentation aura lieu à la rentrée 2017 dans la commune de Toulouse. La FSU 31 partage le constat d’une ségrégation forte et à combattre dans les collèges toulousains. Elle apprécie positivement l’effort du CD 31 pour tenter de remédier à cela, tout en soulignant que cette ségrégation est fortement amplifiée par la présence de l’enseignement privé.

A Toulouse, un élève sur deux n’est pas scolarisé dans son collège de secteur.

A ce jour, l’offre éducative d’un collège à un autre peut en outre être sensiblement différente, renforçant encore plus les logiques d’évitements de la part des parents. La mixité sociale, quand elle existe dans les établissements, bénéficie à tous et doit être un objectif non négociable pour construire et garantir une même école pour tous. Le SNES-FSU a organisé un stage syndical le 25 novembre, en la présence de Choukri Ben Ayed, membre du comité scientifique du Ministère de l’Éducation Nationale sur l’expérimentation visant à renforcer la mixité sociale dans les collèges, et auteur notamment de l’ouvrage « La Mixité sociale à l’école, tensions, enjeux, perspectives ». Les échanges ont en particulier permis de constater que de nombreux pays où les inégalités scolaires sont fortes se tournent aujourd’hui vers la sectorisation et l’homogénéisation de l’offre scolaire pour lutter contre ces inégalités. La liberté donnée aux parents de choisir leur école, mise en avant en France depuis les années Sarkozy, produit un constat sans appel : loin d’œuvrer à une amélioration de la mixité sociale, l’assouplissement de la carte scolaire contribue à une concurrence accrue des établissements, à une hiérarchisation des offres scolaires et à une ségrégation renforcée. Ce qui se traduit par des conditions de scolarisation dégradées pour les quartiers et les familles déjà les plus en difficulté.

La FSU 31, force de proposition.

La FSU 31 alerte sur la nécessité de maintenir la présence des services publics dans les quartiers populaires. Elle appelle donc à mettre en œuvre une politique de la Ville et un aménagement du territoire aptes à réaliser cet objectif.
La FSU 31 rappelle que les futurs collégiens auront déjà 8 ou 9 ans de scolarité derrière eux. Il faut donc, dès le premier degré, que l’Education Nationale renforce les moyens donnés à l’éducation prioritaire pour réduire les écarts entre les futurs collégiens. L’Education Nationale doit également accompagner ce projet de mixité en accompagnant les élèves issus des REP et REP + dans leur futur collège de secteur.
Forte de cette analyse, des échanges avec les collègues, les parents d’élèves, et de ses mandats, la FSU 31 porte auprès du Conseil Départemental et des autres partenaires la mise en place d’une action résolue. Celle-ci nécessitera de contraindre l’enseignement privé d’une part, d’élaborer une même offre éducative pour tous dans les collèges toulousains et d’établir la transparence sur les procédures d’affectations et de dérogations d’autre part.

A Toulouse, le 9 décembre 2016


Agenda

<<

2017

 

<<

Mars

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272812345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

lundi 20 mars 2017

Publication

241 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
1 Site Web
2 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
25 hier
26284 depuis le début
1 visiteur actuellement connecté