Collège de Bellefontaine : Arrêtez le gachis !

jeudi 25 juin 2015
par  fsu31
popularité : 10%

Collège de Bellefontaine : Arrêtez le gachis !

Laure Betbeder, enseignante au collège Bellefontaine à Toulouse, a entamé une grève de la faim devant le rectorat.
Depuis le début, la rectrice prend cette situation de haut. En même temps qu’elle prétend prendre des décisions dans l’intérêt du service, elle entame des procédures disciplinaires avec des dossiers vides.
Déjà, une collègue est passée en CAPD disciplinaire et attend la décision de monsieur Caillaut, IA DASEN de la Haute Garonne. Les débats lors de la commission ont permis de montrer la vacuité du dossier puisque des griefs ont été retirés. Malgré cela l’administration semble vouloir poursuivre dans sa volonté de sanctionner.
Madame Bernard, rectrice de l’académie de Toulouse doit arrêter de s’acharner sur les collègues. L’injustice n’est jamais anecdotique. Que la gestion de ce mouvement social en arrive à une grève de la faim, est un triste résultat dont le rectorat porte l’entière responsabilité.
L’intersyndicale tiendra une conférence de presse mardi 23 juin à 13h devant le rectorat où elle annoncera les actions qui seront menées dans les prochains jours.
L’intersyndicale appelle tous les enseignants qui le souhaitent à venir témoigner leur solidarité auprès de la collègue gréviste de la faim (un préavis de grève est déposé jusqu’au 4 juillet).

Il est temps d’arrêter le gâchis ! Nous demandons le maintien des 6 collègues en poste à Bellefontaine, l’arrêt des procédures disciplinaires et la levée des sanctions.

[*CGT Educ’action 31, SE-UNSA, SNES FSU 31, SNUIPP FSU 31, SUD Education 31*]


Agenda

<<

2019

 

<<

Mai

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
293012345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272829303112
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois

Statistiques

Dernière mise à jour

vendredi 17 mai 2019

Publication

327 Articles
Aucun album photo
2 Brèves
1 Site Web
2 Auteurs

Visites

0 aujourd’hui
22 hier
45773 depuis le début
4 visiteurs actuellement connectés